Jump to content
Forum All Steroids
Sign in to follow this  
Guest Somebody

Methyl Testosterone

Recommended Posts

Guest Somebody

Ok plusieurs personnes m'ont demandé ce que c'est voila le fruit de mes recherches.

"Methyl testostérone (MT par la suite): la testostérone synthétique à laquelle il a été ajouté le group methyl, pour éviter la degradation dans le foie. S'utilise dans la médecine normale pour traiter le dysfonctionnement des testicules, ainsi que le cancer des seins.

Le group methylé rend le produit toxique pour le foie. Il doit etre considéré aussi toxique que l'anapolon (oxymetholon). MT produit des effets semblables à l'anapolon: grosse retention d'eau, gain énorme de force. La "roid rage" prenderait tout son sens avec ce produit, certains (voir elitfitness.com) affirment que l'agression est de loin supérieur à la trenbolone! L'acné est quasiement une règle lorsqu'on prends ce produit.

Il est moins anabolique que diana, mais + androgène.

MT est un puissant stimulant du système nerveux ce qui explique une partie de gain de force"

Maintenant un peu de pratique... Dianabol dans l'espace de l'ex URSS n'existe que sous la forme de MT dans la majorité des cas: MT est moins cher et possède des effets largement + visibles que le diana.

En Europe Occcidentale, MT est parfois utilisé pour remplacer l'anapolon.

Pour comprendre mieux à mon avis rien de mieux que voir l'avis de ceux qui ont utilisé, donc voici 2 avis des utilisateurs (elitfitness.com):

"It's not a good stand alone drug and only fair at best when stacked. If you are using something for aggression it should work okay but I'm not sure if it's a supperior central nervous system stimulator to other drugs out there. Just moderately fast acting. Cheque drops or halo seem to be preferred. Even Anavar - oxandrolone - for a strength additive and Finaplix - trenbolone acetate - certainly. Maybe just stick with preworkout stimulants - Ephedrine or something.

Having used it with some frequency it seems to basically just make you a miserable who only enjoys lifting weights otherwise life sucks. It didn't really energize my lifts in any way above the other drugs mentioned and it definitely doesn't provide a lot of results in a longer cycle....

C'est mieux de stacker ce produit, pas super si on prend MT seul. Si on utilise un truc pour donner la rage, ça devrait marcher très bien, mais sinon je ne pense pas que MT soit supérieur aux autre produits disponibles. Effet moyen, mais rapide. Cheque drops et halotestin seraient meilleurs.

Meme l'anavar pour plus de force, et Finaplix aussi certainement. Peut etre à utiliser avec d'autres stimulant en pre-workout: Epherine ou autre.

Pour l'avoir utilisé à quelques reprises, ça te rends dans un état ou tout le bonheur de ta vie revient à soulever des charges..sinon la vie est merdique. Je ne peux pas dire que ça m'a boosté + que les autres produits dont j'ai parlé plus haut. Et décidément ça ne donne pas de meilleurs resultats dans un cycle long...."

"i'm currently taking 50mg of that 2 hours before weight training in addition to 50mg effedrine and let me tell you...

i've been lifting weights that i didn't even think were possible,

i lift at about 20% heavier and that makes you feel psycho!!

right when i'm burning and think the set is over, this aggression overwhelms me and i do an additional 2 or 3 reps that hurt so in bad that i'm left sore (on the muscle that i worked) for 4 days after that!

now, i've been taking effedrine pre weight training for a long time now and never felt such a "boost".

i've been on for several weeks and so side effects at all!!!

but then again, i'm only taking 25-50mgs 2-3 times a week only on weight training days where i do either legs, or back.

one thing i'll warn though...

that makes you so so so in aggresive it's disgusting.

on it, i'm always a second away from a fight.

if somebody accidently bumps you or looks at you funny you feel like really hurting them... no joke!!!

i'm still undecided about the long term use of it pre-workout in 25mg dosage, but i'll keep you posted.

je prends actuellement 50mg de MT 2 heures avant d'aller m'entrainer, avec 50mg d'ephedrine et voila mon avis..

je soulève des charges que je n'ai jamais pensé qu'il était possible de soulever,

je soulève dans les 20% + lourd, et ça vous rends psycopathe!!

juste au moment ou ça brule, et je pense que la série est terminée, la rage monte, et je peux faire encore 2 ou 3 réps qui font si mal que la douleur (dans le muscle que j'ai travaillé) reste encore pendant 4 jours!!

Et ça fait longtemps que je prends de l'ephedrine en pre WO jamais je n'ai senti un tel "boost".

J'utilisais MT pendant plusieurs semaines et aucun effet secondaire!!!

Mais encore une fois, je ne prends que 25-50mg, 2-3 fois par semaines uniquement sur les jours des grosses charges ou je fais le dos ou les jambes.

Un truc que je dois vous avertir quand meme..

ça vous rends tellement tellement furieux et agressif, c'est affreux

je suis toujours à 2 secondes de me battre.

Un mek qui vous pousse sans faire expres, ou un petit regard qui se marre, et t'as envie de défoncer le gars.. je rigole pas!!

Je suis encore indécis sur l'utilisation long terme avec 25mg, mais je vous tiens au courant"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Somebody

bah c'est un peu l'anapolon quoi lol

oui des ES l'agressivité et acnée apparemment... m'en fous moi je tente, c'est pas pire que de stacker tren et diana

Share this post


Link to post
Share on other sites

wow c vieux ça à l'époque j'avais testé plusieurs fois du M1T et un autre prod, qui sont de la méthyltestostérone en tablette

c'est un produit très hépato toxique, à éviter d'utiliser en trop grosses doses et pas souvent

pour le "roid rage" ça va etre plus ou moins prononcé suivant les personnes, les caractères ...

j'ai pas aimé du tout (sauf la prise de force) .. beaucoup de rétention d'eau, un peu comme le dbol

"La Méthyltest est un stéroïde très toxique pouvant être accompagné d’un grand nombre d’effets indésirables. Il est, en particulier, d’une grande toxicité pour le foie. Un haltérophile américain a déclaré un jour: "la méthyltestostérone te fait de jolis trous dans le foie". Comme une grande partie des composants de la méthyltestostérone se transforme en oestrogènes, la gynécomastie est une conséquence fréquente de l’utilisation de ce stéroïde. L’importante rétention hydrosodée peut engendrer une augmentation de la tension artérielle. L’action androgénique conduit, chez la femme, à d’importants phénomènes de virilisation, et, chez l’homme, à une apparition d’acné et d’agressivité. Côtoyer un athlète utilisant de hautes doses de Méthyltestostérone n’est pas une partie de plaisir. Comportement asocial, irritabilité exacerbée, impatience, accès de colère et légers troubles psychiques (il peut arriver, après l’entraînement, que vous ne vous souveniez plus de l’endroit où est garée votre voiture), tous ces phénomènes montrent que la méthyltestostérone "vous monte vite à la tête"."

pas top comme prod ! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Somebody

mdrr oue c'est pour des ouf en fait; pour ceux à qui le dbol ne suffit pas :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

mefie toi des produits comme sa, sachant que tu est jeune et que tu est bien parti pour charger un moment, le cancer du foie ne fait aucune pitié et mise a part si tu deviens une star dans le domaine la liste d'attente risque d'etre longue. je suis du meme avis que devvos trop d'es, tu as largement la possibilité d'evoluer sans ce produit brat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Somebody

J'ai vue sur un site de la testostérone suspension en oral, est-ce la même chose ?

rien à voir

P.S. jamais connu de suspension en oral

Share this post


Link to post
Share on other sites

rien à voir

P.S. jamais connu de suspension en oral

J'ai été également surpris, j'ai pris contact et l'on m'a bien confirmé que c'était bien de la suspension. :huh:

Une bonne alternative à la methyl selon toi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certain font des TRT avec testo susp mais biensur ça nique...

ça doit etre plus violent que de la testo E en sensation...

Et puis la teso susp dure 24h c'est bcp je pense pour prendre juste avant l'entrainement et puis suppressif à la longue ...

Peu d'intéret ce genre de truc, les oraux faut éviter

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais je crois que je confond avec testosterone undecanoate^^

C'est pas la meme chose? ... En tout cas c'est proche

ANDRIOL TESTOCAPS

Pack : 60 tabs (40 mg/tab)

Substance : testosterone undecanoate

Manufacturer : Organon, Holland

Andriol est l'un des rares stéroïdes nouveaux mis au point ces dernières années. Contrairement à la plupart des anabolisants stéroïdiens introduits sur le marché dans les années 50 et 60 (et dont certains ont maintenant disparu), Andriol n'existe que depuis le début des années 80.

C'est certainement la raison pour laquelle ce produit tient une place toute particulière parmi les stéroïdes. Andriol est un stéroïde révolutionnaire, en effet, mis à part la méthyltestostérone, c'est la seule préparation orale à base de testostérone qui soit efficace.

La testostérone prise par voie orale est normalement inefficace car elle est absorbée par la veine porte et immédiatement neutralisée par le foie. La substance contenue dans Andriol, en revanche, le testostérone undecanoate, est absorbée à partir de l'intestin par l'intermédiaire du système lymphatique, sans passer par le foie, de sorte que la substance prise par voie orale reste efficace. La préparation n'a aucune incidence sur le fonctionnement du foie.

Le testostérone undecanoate est un ester de l'acide gras contenu dans l'androgène naturel, la testostérone, et est en grande partie transformé dans l'organisme en dihydrotestostérone, un métabolite de la testostérone. C'est la raison pour laquelle Andriol ne modifie que très peu sa composition, ainsi, seule une faible quantité de la substance peut se convertir en oestrogènes, car la dihydro-testostérone elle-même ne modifie pas sa compostion.

Andriol n'entraîne donc pas de féminisation chez ses utilisateurs, se traduisant par des gynécomasties ou des surcharges graisseuses.

Ce produit est donc particulièrement bien apprécié par les athlètes qui ne sont pas satisfaits des préparations habituelles à base de testostérone injectable. Andriol est de ce fait un produit qui convient bien à la phase de préparation précédant les compétitions.

L'absence de modification des composants de Andriol présente également l'avantage de n'influencer la production d'hormones fabriquées par le corps qu' après une longue période d'administration et moyennant de fortes doses. Andriol n'a qu'une faible action inhibitrice sur le fonctionnement de l'hypotalamus par lequel la libération de LHRH (Hormone lutéinisante Releasing Hormon) est à peine modifiée.

Ceci est très important, car (comme nous le savons) la LHRH stimule l'hypophyse qui libère alors la gonadotropine, laquelle permet aux cellules de Leydig des testicules de produire la testostérone. Tout porte à croire que Andriol est le stéroïde parfait. Or ce n'est pas le cas.

Pour les athlètes, Andriol présente l'inconvénient de n'être efficace qu'à très forte dose. Même en prenant 200 mg par jour, le taux de testostérone dans le sang n'est pas suffisant pour assurer aux culturistes un bon développement rnusculaire et une augmentation de la force.

Le produit ayant une demi-vie extrêmement brève, il est donc indispensable d'en prendre chaque jour sous une do- se élevée. L'organisme, en effet, élimine très rapidement le testostérone undécanoate par les voies urinaires.

Les capsules ne sont donc efficaces que pendant quelques heures, c'est pourquoi il faut en prendre 6 à 7 par jour, à raison de 240 à 280 mg (minimum) par jour, si l'on veut obtenir les mêmes résultats qu'avec les préparations injectables. Or, en présence d'un tel dosage, la production hormonale se voit forcément influencée et la préparation a tendance à se transformer davantage en oestrogènes. Un tel dosage peut également entraîner une augmentation de la rétention d'hydro-sodée. C'est un facteur que les athlètes, notamment les athlètes de compétition, devraient prendre en considération.

La formule Andriol/Oxandrolone permet aux athlètes ayant peut d'expérience en matière de stéroïdes d'obtenir un gain de force appréciable et, la plupart du temps, un développement de la masse musculaire satisfaisant. Cette formule est également intéressante pour les athlètes de plus de quarante ans.

Ceux qui se préparent à une compétition et qui redoutent les injections régulières peuvent remplacer la Testosterone Propionate par Andriol. Andriol est très rapidement éliminé par l'organisme, ce qui en fait un produit pouvant être administré avant les compétitions comportant des contrôles antidopage.

C'est un produit cependant déconseillé aux femmes car les composants androgéniques - comme c'est généralement le cas des testostérones- y sont fortement dosés. Dans certains cas, l'utilisation de Andriol peut être à l'origine d'une hyper-tension artérielle, d'une rétention d'eau, de l'acné, d'une hyper excitation sexuelle et, chez les femmes des fameux phénomènes de virilisation.

Andriol présente l'avantage d'être bien supporté par l'organisme. Il peut par exemple être utilisé en association avec Deca-Durabolin dans le cadre d'un traitement de longue durée et cette association de produits peut constituer, pour les athlètes soucieux de leur santé, une solution alternative au célèbre mélange Dianabol/Deca-Durabolin.

Tout comme Sustanon 250 et Testoviron Dépôt 250, des testostérones injectables ayant fait leurs preuves, Andriol devrait théoriquement entraîner un développement rapide et sûr de la puissance et de la masse musculaire ainsi qu'une importante rétention d'eau. Hélas ce n'est pas le cas.

Les athlètes qui, lors de la préparation à une compétition font une trop forte rétention d'eau et dont les tissus restent lisses après avoir pris de la testostérone Dépôt injectable (mais qui malgré tout ne veulent pas renoncer aux testostérones) ne devraient pas avoir de problèmes liés aux oestrogènes, dans la mesure où ils ne dépassent pas la dose quotidienne de 240 mg de Andriol, en outre ils devraient pouvoir réduire leur rétention d'eau. Il est nécessaire de maintenir le niveau d'oestrogènes aussi bas que possible durant cette phase, car sans cela, même le meilleur régime resterait sans effet.

L'utilisation de Andriol est ici tout à fait indiquée et donne en régle générale des résultats satisfaisants.

C'est utilisé dans certain sport pour aprés/avant notament dans le cyclisme pour aider à la récupération..;.

Biensur il n'y à pas que ça lol

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×