Jump to content
Forum All Steroids
Sign in to follow this  
arnaud93gogo

formebolone et furazabol

Recommended Posts

Guest Somebody

formebolone oui, c'est un truc pour gonfler artificiellement un muscle en particulier avant la compétition.

furazabol, non jamais

Share this post


Link to post
Share on other sites

MIOTOLAN (furazabol)

Miotolan 25, from Human Labs Company, Holland.

Produit original: Miotolan ; furazabol ; compr. de 1 mg ; Daiichi

Seiyaku Japon.

Miotolan, le nom commercial de ce produit, est un dérivé

synthétique de la dihydrotestostérone. Ce stéroïde n’était,

jusqu’en 1990, décelable par aucun contrôle antidopage et

pouvait donc être administré le jour même d’un championnat.

Pendant les jeux Olympiques de Seoul en 1988, les téléspectateurs

ont pu voir certains athlètes réaliser de très grandes

performances malgré des analyses d’urine négatives. C’est surtout

en athlétisme que l’on connaissait cette caractéristique présentant

un grand avantage. Aujourd’hui, le Miotolan figure certes sur la

liste des stéroïdes pouvant être décelés, mais peut encore être

utilisé 5 à 7 jours avant un contrôle. Le domaine d’application du

Miotolan nous indique d’autres particularités: ce stéroïde est par

exemple employé afin de réduire le taux des lipides. Il est

approprié dans le traitement à long terme de l’artériosclérose et

de l’hypercholestérolémie. En clair, le Miotolan permet de réduire

le taux de cholestérol et augmente les "bonnes" HDL. Au japon, on

utilise le Miotolan comme moyen thérapeutique en présence d’un

taux élevé de cholestérol.

Ce stéroïde n’engendre aucune rétention hydro sodée et ne

modifie pas ses composants. Comme ces comprimés ont une

durée d’action relativement courte, il est nécessaire de procéder

à plusieurs administrations quotidiennes. Il possède une action

principalement androgénique et n’exerce qu’une faible influence

sur la production endogène de testostérone. Bien qu’il soit

potentiellement toxique pour le foie, l’apparition de lésions du

foie est peu probable, dans la mesure où l’on respecte les doses

quotidiennes de 2 à 6 mg indiquées par le fabricant. Mais les

sportifs utilisent des doses nettement plus importantes, ce qui

peut alors être nocif pour le foie. Il est difficile de répondre à la

question de savoir quel dosage doit être adopté afin d’améliorer

les performances. Difficile, d’une part, parce que nous ne

connaissons aucun athlète ayant déjà utilisé cette préparation et

que, d’autre part, les ouvrages spécialisés n’apportent aucune

information sur le sujet. Le dosage quotidien devrait se situer

entre 10 et 20 comprimés, soit 10 à 20 mg par jour. De par la

faible quantité de principe actif contenu dans chaque comprimé,

ce stéroïde ne devrait pas, ne serait-ce que pour des raisons

financières, s’imposer sur la scène du culturisme. Par ailleurs, on

ne le trouve pas sur le marché noir. Nous ne pouvons par

conséquent donner aucune indication ici concernant les prix, la

représentation photographique du produit, la description de

l’emballage ou des comprimés. Mais cela ne devrait pas pour

autant éveiller chez nos lecteurs un quelconque doute quant à

l’existence même de ce stéroïde.

Source :

http://bodyopus.canalblog.com/archives/2010/12/08/22648264.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

ESICLENE (formebolone)

L’Esiclene est un stéroïde un peu a part. La substance qui entre

dans sa composition, le formébolone, existe sous différentes

formes. Pour les athlètes, seule la version injectable est

intéressante. L’Esiclene est un stéroïde peu approprié du point de

vue de son action anabolisante. C’est pourtant un produit très

apprécié et très souvent utilisé par les culturistes, car il a la

propriété originale de faire acquérir du volume à n’importe quel

muscle, en très peu de temps. Comment obtient-on ce résultat?

L'Esiclene exerce une irritation sur le tissu musculaire dans lequel

l’injection a été pratiquée. Celui a une réaction de défense, ou

plutôt, réagit par une inflammation locale. Il se produit alors une

accumulation du liquide tissulaire provenant du système

lymphatique, ce qui est à l’origine du gonflement et de la

croissance du muscle concerné. Afin d’éviter tout malentendu, il

convient ici de souligner, encore une fois, que l’accumulation des

liquides ne se produit pas dans la peau, mais bien dans le tissu

musculaire. Il est donc tout à fait compréhensible que toutes les

autres formes d’administration ne présentent aucun intérêt pour

les culturistes. Étant donné que cette inflammation est souvent

accompagnée de douleurs, chaque ampoule d’Esiclene contient

également 20 mg de lidocaïne, lequel calme un peu ces douleurs.

L’injection, en elle-même, n’est pas douloureuse, mais provoque,

à l’endroit de la piqûre, une sensation désagréable qui persiste

pendant un jour environ. Étant donné que la substance d’Esiclene

est diluée dans l’eau, sa durée d’action est limitée, si bien que le

gonflement diminue un jour après l’injection et que le muscle

reprend sa taille normale au plus après 4 ou 5 jours. C’est la

raison pour laquelle l’Esiclene n’est utilisé par les athlètes que

durant les 7 ou 15 jours précédant une compétition, et ce, afin

de faire ressortir, le jour du championnat, tel ou tel muscle moins

bien développé. Afin de compenser la diminution du gonflement,

le produit est injecté quotidiennement. Ce produit est

particulièrement efficace pour les petits groupes de muscles tels

que: biceps, triceps, deltoïdes postérieurs et mollets et ce sont

donc ces muscles que les athlètes choisissent de développer.

On peut obtenir, en 1 ou 2 semaines, une augmentation du

volume des bras et des mollets de 1 à 5 cm. Habituellement, on

ne travaille pas plus de deux ou trois muscles différents à la fois.

On commence souvent par une injection de 1 ml puis, au cours

des jours suivants, on passe à 2 ml, ce qui correspond à 1

ampoule par muscle, L’Esiclene est injecté au moyen d’aiguilles à

insuline. C’est un produit également très apprécié des femmes,

car la aussi, il est efficace. Par ailleurs, on a constaté que

l’Esiclene, comme c’est le cas généralement des stéroïdes dilués

dans l’eau, permettait à l’athlète qui se prépare à une

compétition, d’obtenir une meilleure dureté des muscles de

l’ensemble du corps. Certains culturistes utilisent l’Esiclene, à

intervalles réguliers pendant une période prolongée, à raison,

généralement, de 2 ml tous les 5 ou 7 jours, afin de permettre à

un bras ou un mollet particulièrement récalcitrant de gagner du

volume. Mis à part les douleurs à l’endroit de l’injection et, dans

certains cas, l’apparence curieuse que prennent certains muscles,

l’Esiclene n’entraîne aucun effet secondaire très important.

L’Esiclene qui est très difficile à trouver sur le marché noir, ne

sera bientôt plus du tout disponible, car il est fort probable que

le fabricant italien LPB retire bientôt cette préparation du

marché. La boîte d’Esiclene, munie d’un fond en plastique

détachable, contient 6 ampoules. Une ampoule contient 2 ml de

liquide injectable dans lequel sont dilués 4 mg du principe actif.

Source :

http://bodyopus.canalblog.com/archives/2011/03/16/21543697.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×